La logique de l’accumulation. Emprunts, variations et plagiats dans le cinéma d’exploitation

      Art de la circulation et du flux, le cinéma se construit autant à partir du monde que sur sa propre histoire. À partir d’une séquence de La baie sanglante (Mario Bava, 1971) et une autre de Frenzy (Alfred Hitchcock, 1972), le réalisateur León Klimovsky en arrive à une nouvelle dans La rebelión de las muertas (1973), dépositaire des deux précédentes. De la citation au plagiat, la ligne de démarcation est parfois très fine, et la séquence en question est l’occasion de regarder de plus près la stratégie de l’excès propre au fantaterror.

Lire la suite

Franco, dictateur vampire. A propos de la « trilogie des vampires » de León Klimovsky (1973-1975)

        Parmi les films d’horreur réalisés par León Klimovsky dans la dernière décennie de sa carrière, trois prennent pour sujet le vampirisme. Dans La Saga de los Drácula (1973), la petite-fille de Dracula revient au château du comte mais ne se doute pas que l’enfant qu’elle attend sera l’héritier du trône des vampires. Dans La orgía nocturna de los vampiros (1974), un car de touristes tombe en panne, laissant ces derniers à la merci d’un village entier de vampires. Enfin, dans El extraño amor de los vampiros (1975), situé au XIXème siècle, une jeune fille gravement malade recouvre ses forces en échange d’une vie immortelle de vampire.

La Saga de los Drácula

Générique de début de La Saga de los Drácula

    Lire la suite

Répression et retour du refoulé dans Exorcismo de Juan Bosch (1975)

        Le cinéma fantastique est un formidable révélateur des tensions sociales et politiques d’un moment donné. Le cas d’Exorcismo, réalisé par l’Espagnol Juan Bosch en 1975, est assez symptomatique d’une certaine tendance conservatrice du cinéma fantastique et d’horreur espagnol de la fin du franquisme, période trouble s’il en est. Par l’analyse du scénario et de la mise en scène, nous proposons de voir en quoi ce film d’exploitation renforce l’idéologie franquiste officielle et rend compte du réflexe d’auto-défense d’une dictature qui connaît ses derniers jours d’existence.

Affiches multiples d'Exorcismo

Affiches multiples d’Exorcismo

        Lire la suite