La logique de l’accumulation. Emprunts, variations et plagiats dans le cinéma d’exploitation

      Art de la circulation et du flux, le cinéma se construit autant à partir du monde que sur sa propre histoire. À partir d’une séquence de La baie sanglante (Mario Bava, 1971) et une autre de Frenzy (Alfred Hitchcock, 1972), le réalisateur León Klimovsky en arrive à une nouvelle dans La rebelión de las muertas (1973), dépositaire des deux précédentes. De la citation au plagiat, la ligne de démarcation est parfois très fine, et la séquence en question est l’occasion de regarder de plus près la stratégie de l’excès propre au fantaterror.

Lire la suite