À propos

Entre 1968 et 1975, soit la fin de la dictature franquiste en Espagne, se développe un âge d’or du cinéma fantastique et horrifique (dit « fantaterror », contraction de « fantastic » et « terror »). Cet âge d’or nous amène à questionner les notions de représentations sociales et politiques de l’Espagne de l’époque. Au fil des films étudiés, notre objectif est de voir comment ce genre cinématographique codifié reflète le contexte historique trouble dans lequel il est produit. Seront ainsi convoquées les notions de genre, la domination masculine, de répression sociale ou encore de panique morale, tous ces concepts participant à la compréhension d’un univers cinématographique idéologisé qui a recourt à des nombreux procédés visuels et narratifs pour subvertir les conventions de son temps.

Ce carnet de thèse a pour objectif d’explorer la dimension idéologique de ces films, d’offrir une lecture de la production cinématographique en relation avec le contexte politique et social de l’Espagne de la fin du franquisme. Outre des billets personnels permettant d’exposer l’avancement des recherches, je proposerai des compte-rendus de lectures disponibles sur le sujet, un état des lieux de la recherche, des fiches sur les différentes éditions DVD/Bluray existantes, des articles sur la méthodologie ainsi qu’une veille documentaire qui pourra être utile à tous les autres chercheurs et passionnés du sujet abordé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *